A l’heure même où le coq ne pensait pas encore au réveil, 47 Scholletrapper attendaient dans la bonne humeur le bus de ramassage. Une fois tout le monde embarqué, nous quittons l’Alsace direction la Belgique.

Dans le bus pendant que les uns regardent le paysage, et que les autres terminent leurs nuits, quelques uns sont déjà lancés dans des discussions animées. Après deux heures de route, tous étaient d’accords pour l’arrêt technique et le petit déjeuner. Quelques membres du club, bien sympathiques, nous ont régalés avec, gâteaux, saucisses, café et autres gourmandises……



 

Puis tranquillement nous avons continué notre chemin direction Namur, pour arriver dans la matinée aux Grottes de Han qui sont situées dans les Ardennes Belges, près de Namur.
Tout le monde embarque dans le vieux tram qui nous emmène jusqu’à l’entrée de la grotte. De là un guide, nous conduit à travers un dédale de galeries, racontant ainsi l’histoire de la grotte.


  (1) Salle des Scarabee (2) Salle des Renards (3) Grotte de la Grenouille (4) Salle du Vigneron
(5) Grande Rue (6) Petite Rue (7) Salle de l'Escarpement (8) Salle Blanche(9) Grotte du Cocyte
(10) Grotte du Precipice
(11) Salle d'Antiparos (12) Salle des Priapes (13) Grotte de l'Hirondelle (14) Labyrinthe (15) Salle des Mamelons (16) Grotte Central (17) Le Trophee
(18) Salle des Mysterieuses (19) Grotte des Aventuriers (20) Le Capitole (21) Le Styx
(22) La Tamise (23) Salle des Draperies 24) Embarquement
(25) Grotte des Petites Fontaine (26) Grotte de la Grande Fontaine
(27) Debarquement


 
  Plusieurs salles se succèdent :
La salle des scarabées ; stalactites, stalagmites, colonnes….. A l’entrée de la salle, à gauche, se trouve la galerie Belgo Romaine qui est un champ de fouilles archéologiques. Depuis la fin du néolitique jusqu’à l’époque moderne, les premiers mètres de la grotte ont servi de refuge à l’homme.
 
Scarabées
Le vigneron
Où l'on peut observer une connexion entre plusieurs niveaux de galerie. Un niveau supérieur définitivement abandonné par la Lesse et abondamment décoré et un niveau inférieur encore inondé en période de crues.
 
Vigneron
  La galerie des verviétois
Découverte en 1962, cette galerie du niveau fossile offre un éventail complet de concrétions (En minéralogie, une concrétion est une masse minérale formée par précipitations autour d’un fragment de matériau. Si ce matériau se trouve à l’état pur, la concrétion est blanche ou transparente, si elle est de faible importance. Les impuretés contenues dans la roche et notamment l’oxyde de fer, sont à l’origine de la coloration ocre des concrétions). Ces concrétions, sont toutes plus belles les unes que les autres : stalactites, stalagmites, colonnes, cierges et une impressionnante stalagmite : le Minaret
 
  Le Minaret :
Cette grande stalagmite de 6 mètres de hauteur est âgées d’environ 12 000 ans. Un peu plus loin, on trouve une galerie extrèmement décorée de coulées, de cierges et de draperies multicolores.
Les Mystérieuses :
très riche en concrétions aux formes et aux couleurs surprenantes. A la sortie de cette salle, on passe sous un remarquable plancher stalagmitique qui a été daté à 120 000 ans.

Le passage du Styx :
Première apparition de la rivière. Le parcours souterrain de la Lesse dans la grotte et maintenant connu des plongeurs après 30 ans d’explorations subaquatiques ; c’était en 1988.
Le Trophée :
7 mètres de hauteur avec une circonférence d’environ 20 mètres. C’est ici qu’on descend au 2ème étage pour arriver à l’ancien lit de la rivière encore inondé plusieurs fois par an, ce qui explique les dépôts de sédiments de part et d’autre du chemin ainsi que la boue qui recouvre voûtes et parois.


 
LE MINARET
LES MYSTERIEUSES
LE STIX
LE TROPHEE

  Après la salle d’Arme et la Salle du Dôme qui est la plus grande salle de la grotte, jonchée d’éboulis sur lesquels se sont formés d’énormes stalagmites, la visite tire à sa fin. Après la traversée périlleuse d’une passerelle, on longe la rivière souterraine pour retrouver la lumière du jour.
   
SALLE D'ARME
  A la sortie des grottes, la tradition veut que l’on tire un coup de canon. Il servait autrefois à entendre les échos de la caverne et surtout à en chasser les mauvais esprits.
   
SALLE DU DOME
  Renseignements trouvés sur : http://www.grotte-de-han.be/index.php?page=home  

  Cette belle visite a creusé les estomacs. Le long de La Lesse, à deux pas de la sortie de la Grotte, se trouve le restaurant du Pavillon, qui surplombe la rivière. Au menu : Apéritif maison, Quiche à la façon des Grottes, Filet de volaille Meuse et Lesse et bien sûr accompagnés des fameuses frites belges. Ce succulent repas pris dans la joie et la bonne humeur fut apprécié par tous.
Mais la journée n’est pas finie. Une fois rassasiés, nous partons à la découverte de la réserve des animaux à Han-sur-Lesse.

 
  Le domaine des Grottes de Han, propriétaire des lieux depuis plus de cent ans, a voulu préserver ce site exceptionnel en faisant un parc naturel. De là est née l’idée d’y installer une Réserve d’Animaux Sauvages, accessible à bord de véhicules aménagés pour la vision ; les safaris cars.
Dès l’entrée de la réserve on est au cœur du massif de Boine qui surplombe les Grottes du Han.
Une vingtaine d’espèces sont regroupées sur ce site exceptionnel. A côté des animaux de nos forêts ; les sangliers, les cerfs, les daims on y trouve également des animaux plus rares ; les loups, le cheval de przewalski, les tarpans, l’ours brun et oh surprise mon ami corse : le mouflon.


 
LE SANGLIER
LE LOUP
LE MOUFLON
L'OURS BRUN

  Après cette journée bien remplie et ravi de ces belles découvertes, notre groupe se dirige vers le bus pour rejoindre l’hôtel Best Western léonardo à Charleroi.
Charleroi première métropole de Wallonie, troisième ville de Belgique, située dans la province de Hainaut, une situation privilégié au cœur de l’Europe.
Installation puis dîner en commun dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

 
  JOUR 2  
  Après une bonne nuit et un bon petit déjeuner, nous voilà reparti pour une marche IVV à Châtelet.
Membre depuis 1974 de la Fédération Francophone Belge des Marches populaires, le club de l’Ecureuil a son siège social située dans l’entité de Châtelet, qui regroupe, au sud-est de Charleroi, les anciennes communes de Bouffioulx, Châtelet et Châtelineau.
Et c’est donc en 1974 que naquît le club pédestre « l’Ecureuil de Châtelet »
Le nom de ce charmant animal étant tout bonnement choisi en souvenir d’une randonnée effectuée par le président Michel et son épouse Luisa en forêt Noire, plus précisément à Triberg où la rencontre avec des écureuils bien réels n’est pas fortuite.

 
  Renseignement trouvé : http://www.ecureuil-chatelet.be/index.htm  

 
Arrive le moment où nos marcheurs s’élancent sur l’un des parcours proposé qui ne comporte pas de difficultés particulières, sauf la boue évidemment, à travers champs trempés par la pluie de plusieurs jours. Dur, dur, les premiers kilomètres, et, subitement, hoplà boum, notre ami Paolo a glissé et a fait un plongeon dans la boue. Notre Paolo, qui est d’origine italienne, ressemblait à ce moment là, avec une petite exagération, à un petit camerounais ! Grosse frayeur suivie d’une hilarité générale. Mais, grâce ou à cause de ce temps désagréable, nous avons pu visiter la ville de Châtelet située en région Wallonne dans la province de Hainaut à 6 km de Charleroi. Elle abrite plusieurs espaces verts, y compris la réserve de Sébastopol qui contient d’anciennes carrières et une vaste population d’oiseaux.

L’artiste peintre René Magritte a passé une partie de son adolescence à Châtelet. Une promenade Magritte existe dans le centre de la ville, où les lampadaires sont couverts de chapeaux melons en hommage à l’artiste. On peut aussi voir sa maison, c’est une maison bourgeoise de style Art nouveau. Le père de René Magritte l’a fait bâtir en 1911, considérant que sa maison d’habitation devait être le reflet de son statut social

 


 
Après deux heures de marche sous la pluie, on est retourné au local du club pour se restaurer.
Hélas toute belle chose à une fin. Après notre pause déjeuner notre escapade belge prend fin, c’est fourbu et content que nous avons pris le chemin du retour.

Tous les participants, à l’unanimité, étaient d’accord pour affirmer que « C’était un beau week end et l’ambiance était au beau fixe malgré le temps maussade du dimanche » Un grand merci à notre présidente Isabelle et à son équipe qui ont mené de main de maître l’organisation de ce beau week-end en Belgique. Merci aussi à notre très sympathique chauffeur Francis, c’est aussi grâce à lui que notre voyage était une belle réussite.

 

 
La chanson que vous êtes entrain d’écouter, est une chanson de Francis Cabrel en hommage à l’artiste peintre René Magritte.
« L’ombre au tableau » de l’album « Des Roses et des Orties de 2008 »


Veuillez me laisser vos impressions
sur mon livre d'or

CLIC POUR VOIR LE DIAPORAMA
AVEC LES PHOTOS DES GROTTES DE
HAN SUR LESSE
CLIC POUR VOIR LE DIAPORAMA
AVEC LES PHOTOS
DE LA RESERVE D'ANIMAUX
CLIC POUR VOIR LE DIAPORAMA
AVEC LES PHOTOS DE CHATELET
d'Richstetter
Scholletrapper
Week-end
en
Belgique