Bonjour.
Je m'appelle CHYPSOU je suis né le 20 mars 1997 du sexe masculin, poisson ascendant cancer.

Je suis un chat sans pédigrée, de race européen et fait parti d'une variété de chats de "gouttières"

Je possède une fourrure rayée, j'occasionne moins de soucis qu'un chat de race , mais je suis tout aussi beau

MA PETITE HISTOIRE
DE CHAT FUGUEUR

C'était un mois de septembre. Je me suis aventuré hors de la maison de mes maîtres. Etant un animal intelligent, qui a une conscience aiguë de l'environnement, mais qui aime percer les secrets de la nature et de la technique, je me suis trouvé devant ce monstre à quatre roues. Fort intrigué je me suis dit : allons voir !

 

 

 

 

Hélas, après quelques vroum... vroum..., le monstre a pris la route et me voilà parti pour une longue aventure. Mes maîtres, ayant constaté ma disparition, ont mis tout en oeuvre pour me retrouver. Ma maîtresse a lancé un avis de recherche en distribuant des tracts dans les boites aux lettres. Ma photo était sur tous les murs, j'étais devenu une vraie star.
Mais moi, pendant ce temps, je vivais dehors lâché dans la nature.

 

 

 

 

Je suis devenu un redoutable chasseur. Mes techniques et mes astuces m'ont permis de capturer mes proies. Après quelques jours d'errance, oh surprise ! Ma curiosité est attirée par ce garage, paradis pour les chats fouineurs. J'y ai élu domicile pour quelques mois. J'adorai me réfugier dans le moteur de cette voiture et j'ai décidé de m'y installer.

 

 

 

 

Mon indépendance fut de courte durée. On m'espionne. Qu'est-ce qu'elle me veut celle là ? Non mais elle essaie de m'attraper ! Je me sauve ! Non elle ne m'aura pas ! Je ne vais pas me laisser faire. Je sors mes griffes, hérisse le poil je deviens menaçant ! Ouf, elle repart. Et puis un jour, elle a quand même réussi à m'attraper. Mais qu'est-ce qu'elle veut à mes oreilles ? Elles sont sales ? Non mais de quoi je me mêle, et cette boite dans laquelle on m'enferme ! C'est quoi cette politesse ! Où veut-elle m'emmener ?

 

 

 

 

Oh ! ! ! Quelle surprise ! Cette maison je la connais et cet accueil triomphal , mais ce sont mes maîtres, c'est la fête ici ! Bon je vais faire un tour pour voir si tout est en place. Mes assiettes sont là. Oh là là là quel bon pâté. J'inspecte les chambres tout y est bien. Tiens je vais faire une bonne sieste.

 

 

 

 

 

 

 

Cette camionnette garée devant ma maison appartenait à un entrepreneur de construction. Pendant que moi j'explorai l'intérieur, la camionnette est partie sans que le conducteur remarque ma présence, il m'a emmené à 10 km de mon domicile. A l'arrivée, je me suis enfui et j'ai erré dans ce village inconnu jusqu'au jour où cette gentille dame m'a offert l'hospitalité dans son garage et également de la nourriture. Son acharnement à vouloir m'attraper et vérifier mes oreilles, c'était tout simplement pour voir mon tatouage, pour pouvoir prévenir mes maîtres.

Après 6 mois de galère, j'ai retrouvé ma maison, c'était un 14 février jour de la Saint Valentin. Mon retour inespéré fut le plus beau cadeau de mes maîtres.

Depuis ce jour, je les mène à la baguette. C'est moi le chef, je suis devenu capricieux et mon maître accourt au moindre miaulement. Si j'ai une petite faim à 1 heure du matin, il se lève. A 2 heures, si j'ai envie de faire une petite balade, il se relève pour me laisser sortir et puis, à 5 heures je gratte au volet pour qu'il me laisse rentrer. Ben oui, il est temps de dormir et puis il faut que mes maîtres se lèvent pour partir travailler. Mon pâté n'est pas gratuit. En plus je suis difficile, je ne mange pas n'importe quoi.

Je suis un chat heureux et comblé.
Ma sensation de bien-être m'incite à ronronner de plus belle pour amadouer mes maîtres.

 

 

 

 

 

MORALE DE L'HISTOIRE

 

La curiosité est parfois un vilain défaut et s'exerce souvent aux dépens de la prudence. Elle m'a fait courir des risques importants.

Je souhaite que tous les animaux aient autant de chance que moi. Chaque année, nombre de chiens et de chats se retrouvent sans foyer, abandonnés sur les bords de la route, dans les refuges ou Dieu sait où. Pourtant des solutions existent. Moi quand mes maîtres partent en vacances, c'est moi qui surveille la maison. Mon gentil voisin s'occupe de moi, me donne à manger et je suis heureux. A chaque fois que mes maîtres reviennent c'est la fête.

Certains adoptent un animal sans se rendre compte de l'attention et des soins dont il a besoin et, au moment des vacances, cet animal dérange et on cherche à se débarrasser. Au moment des grands départs, ils abandonnent cet animal sans se soucier de son sort.

Les refuges se retrouvent surpeuplés à cause des nombreux abandons, manquent de matériels et de nourriture.

Adopter un animal, c'est une grande responsabilité, il faut veiller sur lui, à son bien-être et surtout lui donner beaucoup d'amour et de soins.
TOUTE VIE ANIMALE A DROIT AU RESPECT.
Si vous n'êtes pas prêt à prendre cette responsabilité, alors n'adoptez jamais un animal, car un animal n'est pas un jouet que l'on jette quand il devient encombrant.

 

 

 

 

UN ANIMAL MERITE AUTANT DE RESPECT QU'UN ÊTRE HUMAIN.

ALORS LUTTONS CONTRE L'ABANDON DES ANIMAUX DOMESTIQUES CONTRE LE MASSACRE SAUVAGE, CONTRE LA MALTRAITANCE.

 

 

 

 

 

 

CONCLUSION
CLIC POUR VOIR MES PHOTOS
Veuillez me laisser vos
impressions sur mon livre d'or
CLIC REPERTOIRE CHAT
Haut de page