"Imaginez-vous une île rougeâtre et d’aspect farouche ; le phare à une pointe, à l’autre une vieille tour génoise où, de mon temps, logeait un aigle. En bas, au bord de l’eau, un lazaret en ruine, envahi de partout par les herbes ; puis, des ravins, des maquis, de grandes roches, quelques chèvres sauvages, de petits chevaux corses gambadant la crinière au vent ; enfin, làhaut, tout en haut, dans un tourbillon d’oiseaux de mer, la maison du phare, avec sa plate-forme de maçonnerie blanche, où les gardiens se promènent de long en large, la porte verte en ogive, la petite tour de fonte,
et au-dessus la grosse lanterne à facettes qui flambe au soleil et fait de la lumière même pendant le jour...

Voilà l’île des Sanguinaires, comme je l’ai revue cette nuit, en entendant ronfler mes pins. C’était dans cette île enchantée qu’avant d’avoir un moulin j’allais m’enfermer quelquefois, lorsque j’avais besoin de grand air et de solitude"
.
 

 

Alors ! vous avez deviné.....
Evidemment, qui ne connait pas un des principaux ouvrages
qui a bercé notre enfance !
"Le phare des Sanguinaires" extraite du livre
"Les lettres de mon Moulin"

 


Q
uand on parle de la Corse, on pense à Napoléon, Pascal Paoli etc…mais d’autres grands hommes ou femmes ont écrit chacun à leur manière, leurs opinions sur la Corse. Par exemple Honoré de Balzac l’appelait "l’île française qui se chauffe au soleil de l’Italie…" Après son retour à Rome, Sénèque disait "J’étais plus heureux dans ma retraite solitaire où la mer de Corse m’entourait de ses flots…" Victor Hugo quant à lui il affirmait que c’était "un boulet pour la France…" Et il y avait beaucoup d’autres qui étaient passionnés pas cette île; Maupassant, Matisse, Dorothy Carrington,
Alexandre Dumas etc…

Mais revenons à notre séjour. Cette année, je vous emmène à la découverte d’une autre région de la Corse. La Corse…eh oui toujours la Corse ! Depuis que j’ai découvert cette île magique et paradisiaque, je n’ai plus besoin de faire de grands voyages avec de longues heures d’avion, car nulle part ailleurs je ressens ce que je ressens sur cette île que j’aime par-dessus tout.

Cette année, on va explorer la côte occidentale de la Corse ; le golfe de la Liscia dans le golfe de Sagone. On va poser nos valises pour trois semaines à Masorchia – Calcatoggio qui se situe à 25km d’Ajaccio, dans le canton de Cruzzini-Cinarca.

Masorchia est une commune littorale de Calcatoggio, entourée de 2 tours génoises, Ancone et Capiglioli. C’est une station balnéaire au pied du col San Bastiano, avec une magnifique plage de sable fin. Entre mer et montagne, Masorchia nous offre une vue plongeante sur le golfe de Sagone et permet d’allier le charme des villages aux plaisirs balnéaires.

Cette région douce et sauvage mêlant campagne et montagne, maillée de routes étroites traversant des villages typiques surplombe généreusement les golfes.


Notre résidence se trouve en bord de mer "pieds dans l’eau" dans un jardin arboré avec accès direct à la mer. Il y a une grande belle plage, mais aussi la montagne pour les randonnées.
Quel bonheur ! A proximité de la résidence, il y a le petit centre commercial de la Liscia
avec un petit restaurant.

En résumé MASORCHIA, à tous les atouts pour nous offrir un agréable


  

Veuillez me laisser vos impressions
sur mon livre d'or

CLIC POUR VOIR LA SUITE DU SEJOUR
LE CHÂTEAU DE CAPRAJA
CLIC POUR VOIR LES PHOTOS DE LA RESIDENCE
CLIC POUR VOIR LES PHOTOS DE LA PLAGE
CLIC POUR VOIR LES PHOTOS DU COUCHER DU SOLEIL
CLIC POUR VOIR LA PAGE INDEX CORSE 2012
SEJOUR CORSE 2012
CALCATOGGIO
MARSORCHIA CALCATOGGIO
Alphonse DAUDET
SEJOUR CORSE 2012