SANTA MARIA POGGIO
Que se soit ;
De la Préhistoire à l’invasion Romaine
Du début du Moyen-Âge à la Corse Pisane
De la Corse Génoise à la Corse française
Peu importe ! ! !
Ce sont bien les anciens Grecs qui ont eu raison de Surnommer la Corse «KALLISTE » Comment la définir Autrement ? Il n’y a pas d’autres mots ! Cette terre de Contraste où se mêlent les plus beaux paysages du monde Est vraiment la plus belle.
Mes chers Amis, une fois de plus, je vous emmène en Corse. Nous allons une nouvelle fois poser nos bagages pour 3 semaines en Castagniccia, plus exactement en Costa Verde à Santa Maria Poggio. Pourquoi avoir choisi une nouvelle fois la Costa Verde ? Tout simplement, parce qu’elle est unique et offre des parcours variés et enrichissants. Dans son écrin de verdure, Santa Maria Poggio est une terre de soleil qui partage ses paysages entre mer et montagne.
 

La commune compte six hameaux ; Poghju, le village ancien, le Port de Taverna, Pianelli, l’Olivettu, Mortete et Vanga di l’Oru lieu de notre séjour. Le village a longtemps été connu pour ses vergers et surtout pour les belles voix d’hommes en particuliers la Paghjella, mais aussi pour son patrimoine laissé, lors du passage des Romains, entre autres les vestiges d’une ancienne église pievane construite au 11ème siècle.

Au Moyen-Äge la Corse était divisée en 90 territoires appelés « Pieves ». La Pieve, est un ancien repaire géographique spécifique à la Corse. La Costa Verde s’est formée autour de trois d’entre elle : Le Campoloro, la Tavagna et le Morianincu. C’est dans ce dernier que se situe Santa Maria Poggio.

La Costa Verde a aussi sa petite histoire, celle de la légende du facteur d’orgues, que je vais vous raconter sur la page suivante. Bien sûr cette histoire que j’ai trouvé dans le guide de l’office du tourisme de la Costa Verde n’est qu’une légende dont il ne faut retenir que l’essentiel : ne pas rater les rendez-vous que la Costa Verde rend possible pour courir à l’aventure et à la découverte de ces trois pièves et des merveilleux villages authentiques, accrochés à la montagne, qui les composent.

 


Après un accueil très chaleureux de nos propriétaires, encore un grand merci à Madame Valentin pour son succulent gâteau à la châtaigne, nous allons prendre possession de la maison qui se situe à Vanga di l’Oru, dans une belle pinède à 25 mètres de la mer.

Et, c’est au fil des pages suivantes que je vais partager avec vous, ma passion pour cette île qui a su garder son authenticité et vous faire découvrir mon séjour :

 
Corse 2011 en Costa Verde.

 


Veuillez me laisser vos impressions
sur mon livre d'or

CLIC POUR VOIR LA SUITE DU SEJOUR
LA LEGENDE
DU FACTEUR D'ORGUES
CLIC POUR VOIR LE DIAPO AVEC LES PHOTOS DE NOTRE RESIDENCE
CLIC POUR VOIR LE DIAPO AVEC LES PHOTOS DE LA PLAGE
CLIC POUR VOIR LE DIAPO AVEC LES PHOTOS DES LEVER DU SOLEIL
CLIC POUR VOIR LA PAGE INDEX CORSE 2011