28°
Petite balade
l'après-midi
Aucun
4351 OT
Cervione
Visite
BALADE A
SANTA MARIA POGGIO
Point de départ : A l'embranchement de Pero
Guide utilisé : Le site officiel de Sta Maria Poggio : http://www.santamariapoghju.fr
Points forts: Eglise - Fontaine - Chapelle - Site Archéologique

Veuillez me laisser vos impressions
sur mon livre d'or

CLIC POUR VOIR LA SUITE DU SEJOUR
LE PARCOURS DE LA MEMOIRE A RUTALI
CLIC POUR VOIR LE DIAPO AVEC LES PHOTOS
CLIC POUR VOIR LA PAGE INDEX CORSE 2011
Ca aussi c'est la Costa Verde ! ! !
Partagé entre la mer et la montagne Santa Maria Poggio renferme d’innombrable curiosité.
Nous commençons par le site Archéologique de la pievanie de Santa Maria… Bon disons il n’y a pas
grand-chose à voir.

Nous continuons notre chemin jusqu’à la chapelle San Pancraziu. A Santa Maria Poggio, on vénère tout particulièrement San Pancraziu, centurion dont une statue est conservée dans l’église paroissiale de l’Assomption.

Une coutume existait autrefois qui consistait à accrocher à la statue une petite tête en cire pour guérir un mal de tête, un pied en bois pour guérir du pied. Cela s’appelait « Portà in buss ». Un linteau en bâtière sert de seuil à la porte orientale aménagée dans l’ouverture de l’ancienne abside. La taille de ce linteau monolithe accuse une époque fort ancienne et il y a de fortes chances que ce soit bien là l’édifice concédé à Monte Cristo en 936 par Gugliero. Près de l’ancienne chapelle deux pierres portent une empreinte, l’une ressemblant à un fer à cheval, l’autre à un petit pied. Là serait tombé le cheval de la Vierge. Le jour de la San Pancraziu, (12 mai) on dépose des fleurs dans ces deux empreintes.
 


En continuant sur la même route on arrive à l’entrée du village de Poghju où se trouve la fontaine de Serpentina, construite en 1910 grâce à un généreux donateur Mons Agostini. Sur la plaque en marbre qui y est apposée, on peut lire : " Non merito di nascere chi vive solo per sè " ce qui veut dire
"Ne mérite pas de naître celui qui ne vit que pour lui" La municipalité en a fait la devise de la commune.

En poursuivant la visite, nous allons découvrir l’église paroissiale de l’Assomption. Cette église baroque est composée d’une nef unique bordée de six chapelles latérales. Elle a été construite au XVIIème siècle, puis restaurée au cours des XIXème et XXème siècles. Elle abrite de superbes tableaux et possède une très belle voûte qui a été fresquée en 1838 par Luigi Polleni.


Renseignements trouvé sur le site officiel de Santa Maria Poggio : http://www.santamariapoghju.fr