POGGIO  
LE VILLAGE DE SCATA
LA CHAPELLE SAN MARTINO
 
SÉJOUR CORSE
MEZZANA
2016
 
 
Point de départ :
Dans le hameau de Scata
Guide utilisé : Fiche Castagniccia
terre et nature
Intérêts :

Chapelle - village - église

METEO
TEMPS
DENIVELEE
CARTE IGN
NIVEAU

Soleil 26 °
Balade de
2h
150 m
Balisage orange
Carte IGN TOP 25
VESCOVATO
4349 O
T
FACILE
 
 

 
Accès routier ;

Prendre la D506 et la D236 en direction de Petinellaccio. Puis prendre à droite sur Casanovo, puis encore légèrement à droite sur la D36 puis continuer tout droit. Se garer sur la place de l'église

Le village de Scata est ancien, d’architecture médiévale, avec ses hautes maisons à arcades et ses passages voûtés. On découvre les vestiges des temps romains à nos jours, en passant par le Moyen Âge et l'époque féodale.

L'église paroissiale Sainte-Cécile, d’origine romane est aujourd’hui une chapelle de confrérie, a été mentionnée en 1646 dans le rapport de visite pastorale de Mgr Marliani, évêque de Mariana et Accia. Sa restauration date du 19e siècle. La Chapelle de confrérie de pénitents Sainte-Croix, a été construite au 17e siècle ou 18e siècle à l' emplacement
d' une ancienne chapelle romane. Elle a été remaniée fin 19e siècle et début du 20e siècle. Le clocher serait postérieur à 1870.

Au centre de Scata prendre à droite la descendante, passer un portail et suivre un chemin bordé de murettes qui conduit à l'église romane San Martinu qui se trouve dans une propriété privée ( pancarte au portail) et au château de Lumito. La petite chapelle de San Martino était sans doute une chapelle privée à mettre en rapport avec le castello d’Acqua situé non loin de là. Selon la tradition, elle a été construite par Mathilde d’Ampugnani de son vivant, c’est-à-dire avant 951. Située dans une propriété privée, la chapelle a été restaurée en 1997 par Monsieur et Madame Paoli et est soigneusement entretenue par le propriétaire actuel.
Le château de Lumito se trouve à côté de la petite chapelle, mais je n'ai trouvé aucun renseignement sur ce château.

L’édifice était en ruines : si les murs latéraux étaient relativement bien conservés, la façade occidentale était complètement écroulée et l’abside conservée sur 1 m de hauteur.
L’étude des murs conservés a permis de percevoir deux périodes de construction : le mur nord, d’origine, est composé de petits chaînages en dalles de moyennes dimensions disposées en alternance avec de petites assises de pierres grises régulièrement disposées. Ce type de construction suggère une datation du milieu du 10e siècle.
L’abside, par contre, avec ses grandes dalles vertes aurait été refaite au 12e siècle.
La nef unique, de 10m x 4 m, s’ouvre sur une abside en cul de four précédée d’un arc triomphal.

http://corse-romane.eu/spip.php?article224


 
 

Veuillez me laisser vos impressions
sur mon livre d'or

CLIC POUR VOIR LA SUITE DU SEJOUR
LES RUINES DES
BERGERIES DE PRUGNOLI
CLIC POUR VOIR LE DIAPO AVEC LES PHOTOS
CLIC POUR VOIR LA PAGE INDEX CORSE 2016