Photos de voyages

photo haut turbie

LA TURBIE – JOUR 1

frejus
photo page turbie

Situé sur la Côte d’Azur, le village médiéval de La Turbie, célèbre pour son monumental Trophée d’Auguste , est perché au-dessus de la Principauté de Monaco, entre Nice et Menton.

Dans ce beau village au charme authentique, tout est réuni pour  séduire : les panoramas les plus célèbres de la Riviera Française, un patrimoine historique et architectural riche et varié à visiter avec les nouvelles technologies , de nombreux sentiers de randonnée aménagés, des loisirs sportifs variés, et le Parc Naturel de la Grande Corniche .

Exemplaire unique par la taille et l’importance historique, le Trophée d’Auguste domine depuis 2000 ans la Méditerranée de façon majestueuse !

Il a été construit en -7, -6 avant Jésus-Christ, en l’honneur d’Octave Auguste. Cet Empereur Romain, fils adoptif de César, avait ramené sous la domination de Rome 45 tribus celto-ligures des Alpes qui refusaient de se soumettre. Malgré les nombreuses destructions dont il a été victime au cours des siècles, l’édifice rénové au début du 20ème siècle, impressionne encore par ses dimensions. A l’origine, celles-ci sont incroyables : le monument fait plus de 35 m de côté et la statue d’Auguste repose à 49 m du sol ! Ce monument unique dans tout l’Empire romain, a participé à l’héroïsation de l’Empereur Octave Auguste.

Mais, si le Trophée est bien entretenu durant la période romaine, il subit d’importantes destructions à la chute de l’Empire, perpétrées entre autres par les envahisseurs barbares. Ayant, ainsi perdu de sa splendeur passée, le Trophée est transformé en forteresse à partir du Moyen-âge.

La forteresse est minée le 4 mai 1705, par ordre de Louis XIV : les restes du Trophée sont pratiquement détruits. Le site devient alors une véritable carrière à ciel ouvert. Les pierres serviront, en autre, à la construction de notre église Saint-Michel.

Le monument est classé Monument Historique en 1865. Mais ce n’est qu’au début 20ème siècle, que débutent les fouilles qui permettent de dégager l’œuvre, sous l’impulsion de Philippe Casimir. L’aide financière de l’Américain Edward Tuck et les études de l’architecte Jules Formigé permettront les travaux qui donnent au monument son aspect actuel.

Renseignements trouvés sur le site

DIAPO DE LA TURBIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

© 2022 Photos Passions